Le « Slow movement » fait son apparition dans les années 80 et de nombreux français ont décidé d’adopter ce rythme particulier pour lutter contre le « Fast Living ». Il rejette les cultes de la vitesse, de l’obsession d’en faire toujours plus en moins de temps et de la course contre la montre.

Alors comment en finir avec le rythme effréné du quotidien et s’accorder du temps ? Car on le sait vivre à toute vitesse nous fait parfois perdre l’essence des choses. Il est temps de prendre le temps de vivre, de se déconnecter des technologies pour se connecter à la nature et à soi. C’est une véritable philosophie de vie qui consiste à vivre en conscience, bien ancré dans le présent.

Melanie Barnes, auteur du livre Seeking Slow, nous explique que La Slow life est accessible à tous que vous viviez en ville ou à la campagne, que vous soyez parents et actifs ou à la retraite. Pour elle, l’art du « Slow Living » ne dépend pas du temps libre que vous avez mais de ce que vous faites de votre temps. En optant pour la qualité et non la quantité et en ralentissant consciemment le rythme, on peut alors s’ancrer dans le présent et dans chaque instant.  Aux USA, on voit aussi apparaître dans les années 2000 le « Slow Parenting » afin de ralentir le rythme frénétique imposé aux enfants.

Alors, vous en avez Marre de vivre à 100 à l’heure ? Passez à la Slow Life. On vous donne trois conseils pour adopter ce mode de vie :

Conseil numéro 1 : Dé-con-nec-tez

Rompez le lien souvent toxique avec vos écrans. Une fois passée la porte de la maison, posez votre téléphone dans un coin et oubliez le au moins une bonne heure. Perdez la mauvaise habitude de l’avoir toujours sur vous. Ou encore au réveil, ne vous précipitez pas sur votre téléphone, prenez le temps d’émerger en douceur.

Conseil numéro 2 : Reprendre le contact, le vrai.

En amoureux, entre amis ou le soir en famille, renouez avec de vraies conversations. Retrouvez-vous à table à la maison ou autour d’un déjeuner pour papoter et retissez des liens avec vos proches. Et on en profite pour tester la « Slow Food ». En choisissant des fruits et légumes de saison, en achetant des produits locaux, rapprochez-vous des circuits courts. En somme rapprochez-vous de la nature et régalez-vous en pleine conscience.

Conseil numéro 3 : Prenez le temps de ne rien faire.

Aménagez la maison en mode cocooning, tapis, coussins moelleux et couleurs douces. Les Scandinaves là dessus ont encore une bonne longueur d’avance en prônant un art de vivre minimaliste. Et à présent : on ne fait rien. On passe l’après midi sous un plaid, à rêvasser, lire, écrire ou dessiner et ça fait un bien fou au corps et à l’esprit.