LES TROIS AIGUILLES DE TA MONTRE MILLOW

Sur ta montre Millow, une montre analogique, ce sont les aiguilles qui indiquent le passage du temps : les heures, les minutes et les secondes.

Le rôle des 3 aiguilles : la petite indique les heures, la grande les minutes, celle qui avance vite, la trotteuses, les secondes.

On se concentre d’abord uniquement sur la petite aiguille pour savoir quelle heure il est, si on est bientôt à la nouvelle heure ou pas, etc. Par exemple, s’il est 9h50, on voit que la petite aiguille est entre le 9 et le 10, mais plus proche du 10. Il est donc bientôt 10 heures.

Ensuite on passe à la grande aiguille : quand elle est sur le 6 il est “30” ou “et demie”. Quand c’est intégré, on explique les quarts d’heure (à voir dans notre article Zoom sur le quart d’heure). À chaque trait, la grande aiguille passe une minute et si on compte avec la grande aiguille, on arrive à 60. Il y a 60 minutes dans une heure.

Si la grande aiguille est toujours plus longue que celle des heures, c’est simplement pour faciliter la lecture des minutes car les graduations des minutes sont placées sur le pourtour du cadran et l’aiguille peut ainsi pointer de façon précise chacune d’elles.  

La trotteuse, aussi appelée « petite seconde », correspond à l’aiguille indiquant les secondes sur une montre. Son nom se rapporte au verbe « trotter », faisant référence au déplacement du cheval, car elle avance par à-coups, comme de petits sauts effectués d’une seconde à une autre. Elle effectue 60 sauts par minute.

LE SAVAIS-TU ?

Pour les montres GMT/UTC une quatrième aiguille existe pour indiquer un second fuseau horaire.

Les aiguilles tournent de la gauche vers la droite, et ont même donné naissance à l’expression « dans le sens des aiguilles d'une montre ». Mais pourquoi donc ce sens et pas l’inverse ?

Pour comprendre le sens horaire, il faut retourner à l’époque des premiers outils de mesure du temps, aux alentours de 1 500 avant JC. Le cadran solaire a vu le jour dans l’hémisphère nord. Le déplacement de l’ombre de la tige appelée « style », permettait alors de lire l’heure. Dans cette partie du globe, le soleil se lève à l’est et se couche à l’ouest, créant sur le cadran un mouvement allant de la gauche vers la droite, mouvement qui a ensuite été gardé pour déterminer le sens des aiguilles sur les montres.